Comment devenir maître-chien?

Il y a plusieurs options, pour commencer il faut déterminer si l’on veut le faire dans un service public ou une entreprise privée et voici les différences :

 

Services publics :

Services de police- unité canine

Quelques corps de police au Québec ont des maîtres-chiens comme le service de police de Montréal, Longueuil, Laval, Québec, le service de police provinciale qui est la Sureté du Québec et dernièrement la GRC. Ils sont utilisés en pistage de suspect, en recherche de personnes et de preuves, en détection de drogues ou d’explosifs et d’autres spécialisations.

Autres organisations publiques- unité canine

Les services correctionnels ont plusieurs équipes K9 en service dans les prisons fédérales. On retrouve également plusieurs équipes cynophiles en détection pour l’agence des services frontaliers du Canada (douanes). Finalement, le service de protection de la faune du Québec a aussi quelques maîtres-chiens.

Comment devenir maître-chien pour l’une de ces organisations?

Dans tous les cas, il faut être agent dans leur organisation avant de postuler pour la spécialisation de maître-chien. Il faut donc travailler pour eux et attendre une ouverture de poste dans l’unité canine. Il faut comprendre qu’il n’y a pas beaucoup de maîtres-chiens au Québec, donc peu d’opportunité de le devenir dans chacune de ces organisations. Les critères de sélection varient d’une à l’autre, il faut donc s’informer auprès de l’organisation qui nous intéresse pour obtenir l’information nécessaire.

Le salaire du maître-chien est semblable au salaire d’un agent dans le même service avec parfois une prime liée à la spécialisation d’agent cynophile et à la garde du chien à la maison. Les formations quant à elle sont données par l’organisation elle-même après le processus de sélection.

 

Unité canine privée 

Pour le moment au Québec il n’existe aucune véritable structure autour du métier de maître-chien que ce soit pour la sécurité (protection) ou pour le travail de détection (drogues, explosifs, armes à feu). Aucune certification, aucune loi ou exigence n’est en vigueur et reconnue par le gouvernement concernant le chien et l’agent cynophile. Ce qui fait en sorte que la profession est pour le moment très désorganisée et il est difficile de s’y retrouver.

Il existe quelques compagnies de sécurité spécialisée qui, comme la nôtre, offre le service de maître-chien spécialisé aux compagnies de sécurité privée comme le Corps des Commissionnaires, Garda ou autres. Pour pouvoir travailler pour l’une d’elles, il faut être détenteur d’un permis de gardiennage du bureau de la sécurité privée. Mais il ne faut pas se laisser tromper puisque rien n’assure que les chiens sont sécuritaires, efficaces et compétents.

Pour un travail n’étant pas lié à la sécurité par exemple la détection de punaises de lit, il ne faut aucun permis ou certification. Seulement une bonne formation et de bonnes aptitudes. Comment devient-on maître-chien alors? Il faut trouver une formation privée et par la suite vient le plus difficile : trouver un travail!

Commençons par le travail puisque c’est le plus important. Il ne faut pas se mentir, il y a peu de maîtres-chiens dans les services publics et il y en a encore moins au privé qui travail réellement au point de gagner leur vie. Il y a environ une dizaine de personnes au Québec qui ont un travail « temps plein » comme maître-chien que ce soit en sécurité ou en détection. Le salaire varie beaucoup selon le domaine et il commence normalement autour de 20 $ de l’heure et plus. Le domaine est en pleine croissance et les opportunités d’emploi devraient venir dans les prochaines années.

Formation privée de maître-chien

Ce qui nous mène à la formation. Il existe plusieurs formations de maître-chien de sécurité privée au Québec (à ne pas confondre avec le métier d’éducateur canin qui est autre chose). Mais comment peut-il y avoir autant de formation pour si peu de travail? Bonne question! On entend beaucoup de gens venter le métier et dire qu’il y a une grosse demande à pourvoir. Malheureusement pour le moment ce n’est pas encore le cas au Québec. Beaucoup de personnes suivent des formations avec de belles promesses et se retrouvent avec une formation ne leur donnant pas 10 % du bagage nécessaire pour travailler dans le domaine et se retrouvent aussi à chercher un emploi qui n’existe pas puisque le travail reste rare.

Il faut s’assurer de la qualité de la formation et de la compétence des formateurs. Car votre travail sera extrêmement important pour la sécurité du public. Par exemple en détection d’explosif, saurez-vous comment réagir si votre chien donne une alerte? Votre chien va-t-il rater une bombe? Au final, c’est vous qui serez responsable!

Comment trouver une formation K9?

1-   Commencer par trouver une entreprise reconnue qui travaille dans le domaine.

2-   Demander à voir les certifications et formations de la personne qui donne la formation. Cette personne devrait aussi avoir eu une formation avec des preuves documentées, non?

3-   Demander à voir les installations et méthodes qui seront utilisées pour vous former. Il faut aussi savoir quels objectifs la formation vous permet d’atteindre. C’est-à-dire quelle évaluation/certification sera fait?

4-   Une formation devrait prendre plus de 6 mois avec votre propre chien et minimum 2 mois avec un chien déjà formé par un professionnel. En bas de ça, c’est certain que vous n’aurez pas l’entraînement et les informations suffisantes pour être opérationnel sur le terrain.

Surtout, n’oubliez pas que le métier de maître-chien ce n’est pas qu’un travail. C’est une passion avec des horaires variables et qui vous demandera souvent d’être sur la route!

Vous avez des questions sur le métier ou la formation? Écrivez-nous.